dimanche 17 juin 2007

Lendemain de veille

Non, je n'ai pas la gueule de bois, j'ai dû boire un tiers de verre de vin hier soir. Mais ça faisait des semaines que j'organisais une surprise pour l'anniversaire d'un ami très cher. Et comme je n'ai pas l'habitude d'organiser des évènements et que j'ai une tendance à me noyer dans les détails, le processus a été quelque peu épuisant.

La surprise a été tout à fait réussie, le fêté était stupéfait de se retrouver entouré d'amis qu'il n'aurait jamais imaginé ensemble, la soirée a été très agréable pour tout le monde (plein de gens qui ne se connaissaient pas et qui ont établi des contacts, veulent se revoir, etc.) et moi je suis très satisfaite, mais crevée...

Et c'est moi finalement qui ai hérité des fleurs que j'avais envoyées à notre hôtesse, une amie avec un grand jardin, une superbe terrasse et une piscine, donc beaucoup mieux installée que moi pour recevoir (mon balcon a de la place pour 4 personnes alignées en rang d'oignons). Elle a dit que je les avais bien méritées après tout ce travail d'organisation et la comédie que j'ai réussi à jouer jusqu'au dernier moment, le fêté ayant cru tout le long du trajet qu'il s'en allait faire un petit pique-nique seul avec moi. Tout le monde me donnait sa date d'anniversaire et voulait m'engager pour faire la même chose, mais j'ai refusé, une fois comme ça c'était assez.

Alors aujourd'hui je relaxe en regardant mes fleurs...

9 commentaires:

Jiji a dit...

Héhé! Tu viens organiser mon party de retour au Québec/fête (fin janvier), alors? Tu pourras essayer de me faire croire n'importe quoi, je vais revenir et je serai pris dans le maelstrom du retour/décalage/début de session/déménagement/etc. Non, sérieusement, je crois que le temps de reprendre le rythme de l'université, ce party de retour-là attendre à février/mars :P Et finalement se conjuguera avec un party de fin de bac ou quelque chose comme ça. Hum... j'ai bien hâte d'avoir fini de bouger, moi!

Mais bon, les partys où les gens se connaissent peu, ça dépend des cas... En général, cependant, je crois que les personnes finissent par socialiser et tout se passe bien. Surtout entre traducteurs/linguistes, on sait bien réseauter ;)

Panthère rousse a dit...

Le secret c'est qu'on n'était pas trop de monde (15) et que tous ont dû mettre un peu la main à la pâte pour le repas et tout ça. Et il n'y avait bien sûr là que des gens sympathiques, dont plusieurs profs à divers niveaux, qui se sont empressés de parler de la réforme de l'enseignement, des problèmes des étudiants, etc.

Omo-Erectus a dit...

Chère Panthère,

Un gros gros gros merci pour ma petite fête surprise que vous m'avez si gentiment organisé hier.

J'ai été tellement surpris, je ne m'y attendais tellement pas.

Cela dit, vous êtes modeste. Ce n'est pas un tiers de verre de vin que vous avez bu, mais bien un tiers de tous les verres que vous avez servi.

Vraiment, je n'oublierai jamais vos attentions à mon égard.

Merci mille fois.

Vous êtes adorable.

Anonyme a dit...

Un instant Ohmy jaiuneerection, c'était MOI le fêté... le preuve, ton français est bien trop bon!

Moi, le fêté, devant le monde blogiste, je remercie encore Panthère rousse pour la fête... c'était geniale.

Grant le fêté...

Panthère rousse a dit...

En effet, c'était bien Grant (mon plus récent ex, en fait), le fêté. Excusez son langage, cher Omo-Erectus, mais votre usurpation de son rôle ne lui a pas plu du tout. Sans compter les calomnies à propos de ma propension à prélever un tribut sur chaque verre servi. Premièrement, je n'ai en fait servi aucun verre, sauf le tiers susmentionné que je me suis versé moi-même (un vin blanc australien pas mal dont je n'ai pas remarqué le nom). Cette joyeuse bande de lurons n'allait pas attendre qu'on lui tende des verres, elle s'est servie elle-même aux nombreuses bouteilles qui ornaient la table. Et deuxièmement, si j'avais bu le tiers de chacun des verres qui se burent ce soir-là, je serais encore en train de cuver mon vin 48 heures plus tard, vu ma très faible capacité de supporter l'alcool. Oui, je suis saoule en deux gorgées. Grant m'a souvent qualifiée de«cheap drunk» - je ne coûte pas cher à saouler, quoi.

En direct des îles a dit...

Bravo Panthère, c'est gentil d'organiser des fêtes pour les amis.
Et rien de d'organiser saoule, je le sais pour l'avoir fait pour ma meilleure amie!
Après les "wedding planners", les "birthday planners"?
Si tu te sens la vocation, ma fête c'est le 31 décembre... hehehe ;)

Panthère rousse a dit...

Si je rencontre quelqu'un qui veut se partir une petite entreprise d'organisation d'anniversaires, je vais avoir une belle liste de clients à lui transmettre... Quant à moi, je me contenterai de mes traductions, bien pépère devant mon ordi.

Omo-Erectus a dit...

Non! C'était MOI le fêté.

Point.

Non négociable.

Et vlan.

Panthère rousse a dit...

Alors cher Omo-Erectus, puisque vous y tenez tant, je vais vous laisser vous complaire dans votre fantasme. Je comprends que personne n'a eu la gentillesse (ou le courage) de vous organiser une aussi belle fête et je vous laisse donc partager l'idée de celle-ci. :-)