dimanche 6 mai 2007

Grande promenade à vélo

Je fais normalement peu de vélo. C'est-à-dire que j'utilise pas mal mon vélo, mais sur de courtes distances. Autrefois, j'allais sur la piste du canal Lachine, je faisais des randonnées assez longues, même avec un 3 vitesses, alors que j'ai quelque chose de mieux maintenant. Je pensais que je me fatiguais trop vite, j'avais mal aux genoux, aux épaules, etc. Et surtout, j'étais tellement lente que je me décourageais avant d'arriver loin.
Il y a deux semaines, je suis allée gonfler mes pneus au magasins de vélos près de chez moi. J'utilise habituellement une pompe à main, mais je m'arrête avant qu'ils soient très durs. Je vais rarement les gonfler là-bas, parce que j'ai honte de mon incompétence.
Comme d'habitude, je n'ai pas réussi à gonfler mon pneu, je l'ai dégonflé, j'ai essayé 5 minutes et je me suis résignée à demander de l'aide (nouille, la fille...).
Les employés étant fort occupés, c'est un client qui est venu à la rescousse et mes pneus se sont retrouvés plus durs que jamais. C'est alors que j'ai enfin découvert la joie de rouler vite sans trop d'efforts! Au cours des 10 derniers jours, je suis allée loin deux fois, je me suis épatée moi-même et j'ai impressionné des amis qui me conseillaient de faire du vélo tous les jours pour augmenter graduellement ma résistance et pouvoir enfin, au cours de l'été, me rendre chez une amie près du boulevard St-Michel, le long de la piste cyclable du nord de l'île de Montréal (j'habite près de l'Avenue du Parc et St-Viateur, donc à peu près au centre de l'île).
Alors voici quelques photos prises au cours de ma balade de vendredi dernier. D'abord l'hôpital du Sacré-Coeur, le vrai but de mon excursion. (Je suis allée participer à une étude sur l'asthme, j'y retournerai d'ailleurs vendredi.) Je n'ai pas passé par des pistes cyclables, mais j'ai pris le plus possible des petites rues. De chez moi : petites rues du Mile-End, puis après la voie ferrée, un quartier industriel jusqu'au parc Jarry. Zigzags pour atteindre la rue Querbes, à travers le Marché central, trottoir sur l'Acadie, avenue Bois-de-Boulogne jusqu'au cegep, où j'ai dîné avec un ami. J'ai repris Bois-de-Boulogne jusqu'à ce que je rejoigne la piste cyclable de Gouin. Pour revenir à mes photos, voici une maison assez spéciale, rue Notre-Dame-des-Anges, je crois (le toit orange), et une autre coin Gouin et Poincaré (le toit rouge). La photo suivante a été prise à Laval! Eh oui, je n'en revenais pas d'être allée à Laval en vélo. Ça prend 2 minutes par le pont (trains et vélos seulement) de l'île Perry.

Et enfin, une jolie vue sur la rivière des Prairies. J'ai fini par me rendre (par la piste de Gouin, en allant vers l'est) chez l'amie qui habite près de St-Michel et après deux heures à «vedger» au soleil sur sa terrasse, j'ai mis une heure pour rentrer chez moi par la piste nord-sud (le long de Christophe-Colomb), puis celle de la voie ferrée. Je dois admettre que j'ai été réveillée le lendemain par des crampes aux deux mollets en même temps (aïe!!!), mais je compte bien persévérer et vous me reconnaîtrez désormais au Yulblog par mes mollets durs comme de la pierre... :-)

4 commentaires:

Daniel a dit...

Que de belles photos... et promenade!
Bize

Jiji a dit...

...et on t'appellera Panthère rousse aux mollets d'acier?

Félicitations pour tes efforts remarquables! Et pour les belles photos ;)

Panthère rousse a dit...

Panthère rousse aux mollets d'acier... Si André, au Yulblog, nous avait demandé de nous trouver un nom de lutteur plutôt que d'acteur de film porno, ça aurait bien fait, ça - un peu long, peut-être... Merci pour les compliments pour les photos, ça faisait longtemps que je n'en avais pas mis. Et tu vois Jiji, moi aussi je suis occupée à sortir, mais sortir dehors. Blague à part, en fait je suis surtout occupée dans un gros texte. J'ai pas de vie quand je traduis, je viens de finir ma journée de travail.

En direct des îles a dit...

Chère Panthère,
Les jours filent et bientôt ce sera le retour à Montréal.

Je suis toujours contente de revenir et encore plus cette fois car tes billets et tes belles photos me donnent envie de sauter sur mon vélo pour redécouvrir ma ville.

Hasta luego.