dimanche 6 mai 2007

Mémoire infidèle

Je fais un gros effort de mise à jour de mon blogue avant de me plonger à fond dans une nouvelle traduction à partir de demain. Alors je signale aussi que j'ai lu récemment Mémoire infidèle (A Traitor to Memory), d'Elizabeth George. Une grosse brique, un polar à l'anglaise comme je les aime. Je vais sûrement continuer à lire des oeuvres de cet auteur. Voici un résumé de l'intrigue.

Quand Eugenie Davies meurt écrasée dans une rue de Londres - le chauffard ayant pris soin d'achever sa victime en repassant sur le corps en marche arrière -, l'inspecteur Lynley est chargé de l'enquête. Les suspects du crime - car à l'évidence c'en est un sont nombreux. Parmi eux un certain J. W. Pitchley, nom de code Langue de Velours, doué d'un penchant certain pour les femmes mures ; Katja Wolff, jadis condamnée à vingt ans de prison pour avoir assassiné la fille de la victime et récemment libérée sous condition ; ou encore le major Ted Wiley, libraire amoureux d'Eugenie. Tandis que ses fidèles subordonnés, Barbara Havers et Winston Nkata, suivent ces pistes, l'inspecteur Thomas Lynley s'intéresse de près au fils de la victime, Gideon Davies, enfant prodige devenu violoniste virtuose, soudain - et inexplicablement incapable de tirer la moindre note de son instrument. Les enquêteurs ont tôt fait d'établir un lien entre les événements récents et les faits tragiques survenus dans le passé de la famille Davies. Ces affaires sont imbriquées, sans aucun doute possible. Et la solution se trouve probablement dans l'enfance de Gideon...

1 commentaire:

Phil a dit...

Je suis un fan fini d'Elizabeth Georges et de ses romans policiers. Ca fait d'ailleurs un certain temps que je n'en ai pas lu. Le problème, c'est que je ne me souviens jamais des titres. Et comme elle est prolifique, c'est difficile de s'y retrouver.