jeudi 15 février 2007

Le moteur au ralenti

Article très intéressant de Louis-Gilles Francœur dans Le Devoir d'aujourd'hui sur les moteurs qui tournent au ralenti. La fin devrait faire réfléchir certains automobilistes :

Roxanne Héroux, du CAA Québec, a affirmé la même chose que tous les écologistes et les spécialistes en chimie ou en mécanique ont affirmée au Devoir: un moteur n'a pas besoin de plus de 20 à 30 secondes de réchauffement au ralenti -- le temps nécessaire au réchauffement des bougies et des valves -- pour entrer dans la circulation. En réchauffement hivernal, une voiture s'use autant qu'en 800 kilomètres sur la route, a ajouté Mme Héroux: les automobilistes ont intérêt à utiliser immédiatement leur voiture pour permettre au moteur d'atteindre son niveau de performance environnementale et mécanique en deux ou trois minutes. Tout prolongement indu multiplie d'autant le degré d'usure, a-t-elle conclu.

3 commentaires:

Cecile Gladel a dit...

J'allais t'envoyer vers mon article mais tu l'as déjà répertorié ;)
L'Action Terroriste socialement acceptable (ATSA) a des fausses contraventions qu'on peut donner aux contrevenants pour les faire réflechir et leur donner une bonne frousse. À télécharger sur leur site www.atsa.qc.ca ( sous le nom constrat d'infraction citoyenne).

Panthère rousse a dit...

Merci pour le renseignement. Je serais peut-être trop peureuse pour en mettre moi-même (peur de la réaction de l'automobiliste s'il me voit et se transforme en bête sauvage à l'idée qu'on lui a mis une contravention), mais j'approuve l'idée.

Benton a dit...

Sauf que le problème, ce n'ai pas la durée que cela prends pour réchauffer le moteur... mais plutôt la durée que que les automobilistes ne veulent pas être au "frette"!

C'est un choix que bien des gens ont de la difficulté à faire... Ne pas avoir de démarreur à distance facilite déjà le choix...